Les frais « payer pour payer » : Le NPD veut protéger les consommateurs

À la suite de sa campagne pour mettre fin aux frais « payer pour payer » des factures de téléphone et d’Internet, le NPD propose dans sa plus récente motion d’opposition des mesures visant à protéger les consommateurs contre les banques qui souhaitent imposer des frais à « payer pour payer » sur les transactions quotidiennes.

« Imposer des frais aux consommateurs pour accéder à leur propre argent, pour payer leur facture ou la recevoir par courrier est une tactique qui n’a en fait d’autre but que d’engranger des millions de dollars de profits aux grandes banques. C’est inacceptable quand on pense que tant de Canadiens ont de la difficulté à joindre les deux bouts, a affirmé le porte-parole adjoint du NPD en matière de protection des consommateurs, Andrew Cash (Davenport). Il est temps que les conservateurs prennent des mesures afin d’interdire aux banques trop avares de faire payer des frais  « payer pour payer » aux Canadiens. »

En plus d’augmenter les frais associés aux comptes bancaires, les banques veulent maintenant obliger les consommateurs à payer un supplément pour payer leurs factures, faire un paiement sur leur hypothèque, sur un prêt, ou même pour accéder à l’argent de leurs propres comptes. Un code de conduite financier obligatoire protégerait les consommateurs contre les pratiques prédatrices des grandes banques.

Voici le texte de la motion :

« Que, de l’avis de la Chambre, le gouvernement devrait interdire les frais payer pour payer aux banques en exploitation au Canada en adoptant un code de conduite financier obligatoire afin de protéger les consommateurs. »