Lenteur dans les bureaux de l'assurance-emploi

Partager

Les députés Claude Patry et François Choquette De passage à Drummondville dans le cadre d’une tournée sur l’assurance-emploi ce jeudi, 22 mars, le porte-parole de l’opposition officielle en matière d’assurance-emploi et député néo-démocrate de Jonquière-Alma, Claude Patry, a dénoncé la lenteur dans le traitement des dossiers d'assurance-emploi.

C’est devant quelques concitoyens victimes de la lenteur de l’assurance-emploi et de Jonathan Lamontagne du R.D.D.S (Regroupement de défense de droits sociaux de Drummond) que Monsieur Patry, accompagné du député François Choquette, a fait le point sur l’évolution de ce dossier qui ne fait visiblement pas partie des préoccupations du gouvernement Harper.

Rappelons que les conservateurs ont supprimé 1000 postes d’agents à Service Canada et qu'ils refusent de reconnaître leur responsabilité pour les délais inacceptables occasionnés dans le traitement d’assurance-emploi.

« À la s uite des compressions des conservateurs à Service Canada, les travailleurs qui perdent leur emploi attendent jusqu’à six à huit semaines en moyenne pour recevoir leur premier paiement  », dénonce le porte-parole NPD en matière d’assurance-emploi.

La situation n'est pas différente dans Drummond. Des citoyens ont déclaré avoir reçu leur première prestation au-delà du 21 jours prévu par l’assurance-emploi, jusqu'à 58 jours d'attente dans un cas, soit presque 3 fois le délai prescrit. «  Dans mon cas, c’était difficile avec un enfant et il fallait que je continue à faire mes paiements . Après 45 jours, quand j’ai reçu mon chèque, il a servi à payer mon arriérage », témoigne Madame Degrandpré.

Monsieur Lamontagne, qui reçoit de nombreux chômeurs et assistés sociaux en difficultés, en a profité pour transmettre les revendications du MASSE (Mouvement Autour des Solidaires des Sans Emploi) à Monsieur Patry et lui a souligné son appui. «  Pourquoi être puni 2 semaines quand on perd son emploi? Où est la logique  », dit-il.

« Q ue ce soit par la fin de mesures transitoires importantes, la réorganisation des bureaux de Service Canada ou les délais d’attente interminables, les impacts d’avoir un gouvernement conservateur majoritaire à Ottawa ne cessent de se faire ressentir à la grandeur de la province  », a indiqué le porte-parole néo-démocrate.

Monsieur Patry entend bien utiliser tous les outils à sa disposition pour régler cette problématique de l’assurance-emploi inconcevable et inhumaine. Cette tournée n’est que la première phase des actions qu’il entend porter. « Je crois qu’il est essentiel de mobiliser les gens pour que nos demandes se fassent entendre à Ottawa, mais aussi dans les médias et s’il le faut, dans la rue , » affirme-t-il.

De son côté, François Choquette, député de Drummond, ajoute que les coupes à Service Canada n’auraient jamais dû se faire sur le dos des citoyens déjà exposés à une certaine vulnérabilité par leur situation précaire. Il invite d’ailleurs les gens concernés à lui écrire pour lui faire part des délais injustes dont ils sont victimes. «  Il est important qu’ensemble, on puisse unir nos forces afin d’aider M. Patry à porter plus loin ses actions à Ottawa et permettre que des solutions concrètes puissent améliorer les services aux citoyens  », conclut-il sur ses mots.