Le vérificateur général dénonce la mauvaise gestion des conservateurs

Partager

Le rapport cinglant présenté aujourd’hui par le vérificateur général critique durement la gestion des conservateurs, qui cachent des informations et exposent les Canadiennes et les Canadiens à des risques inutiles, selon le NPD.

« Le vérificateur général a présenté une liste de mauvaises décisions et de situations où des ministres ont fait preuve d’un manque flagrant de transparence, a souligné le député du NPD Malcolm Allen (Welland). Que ce soit en matière d’inspections frontalières ou de sécurité aérienne, la mauvaise gestion des conservateurs est évidente et dangereuse pour les Canadiens. »

Le vérificateur général a réservé ses critiques les plus sévères au dossier des F-35. Il a clairement accusé le gouvernement d’avoir induit le Parlement en erreur au sujet des coûts de cet achat. Il a également reproché au gouvernement d’avoir attribué le contrat de remplacement des CF-18 à un fournisseur unique, sans avoir obtenu les approbations et les documents nécessaires pour appuyer cette décision.

« Le gouvernement savait que les F-35 allaient coûter plus cher que prévu, mais il a intentionnellement caché cette information au Parlement et au public, a martelé le député néo-démocrate Matthew Kellway (Beaches-East York). Les conservateurs ont cru qu’ils pouvaient jeter de la poudre aux yeux des Canadiens.»

Le rapport explique également que la décision d’acheter les F-35 avait déjà été prise près de quatre ans avant que les conservateurs confirment leur intention. Le NPD continue d’exiger que le premier ministre procède à un appel d’offres juste et transparent pour le remplacement des CF-18.

« Nous avons constaté à plusieurs reprises que ce gouvernement avait tendance à cacher des informations essentielles aux Canadiens. Il suffit de penser au gaspillage du G8 ou aux F35, a ajouté la députée du NPD Christine Moore (Abitibi-Témiscamingue). Les Canadiens s’attendent à de l’honnêteté de la part du gouvernement, mais ce n’est pas ce que les conservateurs leur offrent. Les conservateurs devraient s’excuser.»