Le NPD passe à l’action pour protéger nos cours d’eau contre les attaques des conservateurs

Partager

Dans le but de forcer les conservateurs à renverser leurs changements à la Loi sur la protection des eaux navigables , le NPD lance une campagne visant à rétablir la protection de tous les lacs et les rivières au Canada, en commençant par les rivières du patrimoine canadien. À cet effet, des membres du caucus déposeront cette semaine dix projets de loi d’initiative parlementaire.

« Les lacs et les rivières du Canada sont une ressource publique qui doit être protégée pour les générations futures. Les rivières du patrimoine canadien sont des symboles de l’histoire, de la culture et de l’identité canadienne, dit le député néo-démocrate François Choquette (Drummond) qui avait fait une tournée dans la région à ce sujet. En réaction aux mesures législatives peu clairvoyantes des conservateurs qui ne profitent qu’à leurs amis et qui nuisent à l’environnement, le NPD fera tout ce qui est en son pouvoir pour les protéger. »

Depuis les années 1880, la Loi sur la protection des eaux navigables exigeait que tout projet pouvant avoir un effet sur la navigation des lacs et des rivières du Canada subisse une évaluation environnementale sous surveillance stricte. Toutefois, les changements apportés par les conservateurs ont fait en sorte que moins de seulement 2 % des cours d’eau canadiens sont désormais protégés.

« Au lieu de renforcer les protections environnementales, le gouvernement conservateur a saccagé les lois existantes, a dit la porte-parole adjointe du NPD en matière d'environnement, Anne Minh-Thu Quach (Beauharnois-Salaberry). Ces mesures mettent en danger nos lacs et nos rivières. En effet, il pourrait y avoir des développements effrénés et non réglementés, qui pourraient compromettre les intérêts des propriétaires de chalets et de bateaux, des pêcheurs sportifs, des municipalités, des Premières Nations et de bien d’autres encore.»