Le NPD demande à la Chambre des communes d'agir pour combattre l'intimidation chez les jeunes

Partager

Député fédéral, Dany morinLe porte-parole adjoint du NPD pour les enjeux LGBT, Dany Morin (Chicoutimi – Le Fjord), a présenté une motion à la Chambre des communes visant à mettre fin au sérieux fléau de l’intimidation. Le député Morin souhaite ainsi établir les bases d’une stratégie nationale de prévention contre l’intimidation.

« Au cours de la dernière année, nous avons vu une augmentation marquée des gestes d’intimidation envers les jeunes de tous horizons. Nous ne pouvons pas laisser la situation se détériorer davantage, a déploré Dany Morin. Grâce à ma motion, la Chambre des communes a l’occasion de poser des gestes concrets et de mener une action concertée pour mettre fin à ce fléau. »

La motion prévoit en effet la création d’un comité parlementaire spécial qui permettra l’étude des différentes formes d’intimidation, notamment l’intimidation physique, verbale et la cyberintimidation. En consultant les familles affectées et les organismes qui travaillent auprès des jeunes, le comité se penchera sur les meilleures stratégies de lutte à l’intimidation afin de prévenir cette épidémie.

L’initiative de M. Morin est applaudie par de nombreux groupes qui œuvrent depuis des années afin que nos jeunes puissent vivre et s’épanouir dans un environnement sécuritaire. « Égale Canada s’est toujours battue pour permettre à chacun d’atteindre son plein potentiel. La motion du député Morin forcera le gouvernement a démontrer plus de leadership et Égale Canada appuie pleinement cette initiative », a déclaré Helen Kennedy, directrice générale chez Égale Canada.

« L’intimidation dépasse largement le cadre de la partisannerie politique. La Chambre des communes doit pouvoir prévenir l’intimidation en faisant preuve de leadership. Cette motion doit être perçue comme le début d’une discussion qui aura lieu d’un océan à l’autre et pas uniquement au Parlement. Le message qui doit passer est que l’intimidation n’est jamais acceptable », a conclu Morin.