François Choquette est ravi de constater que les libéraux aient décidé de suivre le leadership du NPD

Le député néo-démocrate de Drummond, François Choquette, affirme être bien content de voir que les libéraux aient enfin décidé de suivre le leadership du NPD et d’exiger le retour du crédit d’impôt accordé aux épargnants qui choisissent d’investir dans un fonds de travailleurs comme le Fondaction ou le Fonds de solidarité de la FTQ aboli par les conservateurs. 

En entrevue, le porte-parole du Nouveau parti démocratique dans le dossier, Alexandre Boulerice, a souligné que le NPD s'était déjà prononcé en ce sens il y a belle lurette.

«On est content de voir que le chef du Parti libéral se joint finalement à la position du NPD. Nous, ça fait déjà pratiquement deux ans qu'on défend cette idée-là, parce que c'est bon pour la création et la sauvegarde d'emplois et parce que c'est bon pour l'épargne des Québécois», a commenté M. Boulerice.

Alexandre Boulerice a avancé l'hypothèse qu'à l'approche des élections fédérales, le PLC se cherche des appuis au Québec en y faisant maintenant cette annonce. «Je pense que malheureusement, peut-être que les libéraux ont dormi au gaz un petit peu quand l'annonce a été faite par les conservateurs de couper ce crédit d'impôt-là», a ajouté M. Boulerice. L'annonce avait été faite en 2013.