François Choquette déplore la fermeture de l’usine Saputo de Warwick

Partager

Le député néo-démocrate François Choquette (Drummond) s’attriste de la fermeture de l’usine Saputo à Warwick et souhaite réaffirmer sa solidarité envers la centaine de travailleurs qui perdent leur emploi.

«Cette décision forcera des familles à déménager ou à se chercher du travail ailleurs», déplore M. Choquette.

Cela montre encore une fois que le secteur manufacturier canadien est en perte de vitesse. La triste réalité, c’est que la piètre performance du gouvernement Harper nous coûte des emplois et ce sont les régions qui écopent une fois de plus. «C’est typique du bilan économique des conservateurs. Il ont abandonné nos régions», indique le député.

Choqué par la situation, le député néo-démocrate considère qu’il s’agit du pire moment pour le gouvernement de mener une réforme au régime d’assurance-emploi qui diminuera encore le nombre de travailleurs qui auront accès à cette protection sociale.