Conférence Rio+20 sur l'environnement: Les conservateurs sabotent les discussions, dénonce François Choquette

Partager


Le gouvernement conservateur fait tout en son pouvoir pour saboter les discussions à la conférence environnementale Rio+20 qui se déroule actuellement au Brésil, a dénoncé hier après-midi le député néo-démocrate François Choquette (Drummond).

M. Choquette s’est levé lors de la période des questions afin de remettre en question l’attitude contre-productive du gouvernement à la conférence. «Après s'être opposés à l'élimination des subventions aux combustibles fossiles, les conservateurs bloquent cette fois-ci les efforts pour protéger la biodiversité marine dans les eaux extraterritoriales, a-t-il dit. Ce n'est pas parce qu'ils ont choisi de détruire la biodiversité marine canadienne avec le projet de loi C-38 qu'ils sont obligés de s'attaquer à celle du reste du monde!»

Le député de Drummond a enchaîné en demandant au gouvernement d’expliquer son comportement. «Pourquoi les conservateurs s'acharnent-ils à bloquer un projet qui pourrait protéger les océans pour les générations à venir?» a-t-il demandé.

Devant les réponses vagues et évasives du ministre des Pêches et des Océans, M. Choquette n’a d’autre choix que de conclure au désintérêt des conservateurs pour la protection environnementale. «Je continuerai donc à surveiller de très près leurs actions au cours des prochains mois, dit-il. Le gouvernement a l’occasion d’être un facteur de changement positif à Rio+20: à lui de saisir l’occasion, pour une fois!»